Le réseau des Écrivains Publics

Genèse du Projet

L’activité d’écrivain public couvre des champs d’activité très différents (juridique, administratif, littéraire, etc.) sous des statuts variés (salarié, libéral, bénévole). Le métier lui-même n’est pas réglementé, ce qui signifie que toute personne peut du jour au lendemain se lancer dans la profession et exercer en tant qu’«écrivain public».

Face à ce cadre flou, nous avons pensé qu’il serait bénéfique à tous les praticiens de se structurer en un réseau. Il ne s’agit nullement de construire un cadre rigide qui « raboterait » la variété et la richesse de notre activité, mais d’instaurer un espace de « libre-échange », permettant la mutualisation d’informations, d’outils et de pratiques.

Partant de cette volonté, Atelier Graphite a recensé en 2012 plusieurs dizaines d’écrivains publics sur la Gironde.

Il s’agit là de la première cartographie de l’offre de service en écrivains publics sur ce territoire.

Le 29 novembre 2012 s’est tenue à la maison de justice et du droit de Bordeaux la première journée de rencontre des écrivains publics de la Gironde.


Aujourd’hui


Nous souhaitons continuer à intensifier le réseau ainsi initié, en y accueillant de nouveaux membres et en développant de nouveaux projets communs (accès à des formations thématiques ciblées, création d’outils mutualisés, etc.)

Affaire à suivre, ensemble ..!


Les autres espaces d’échanges


Le réseau des écrivains publics à vocation sociale

Extrait du site ecapasud.fr :

Le concept de l’Ecriture Publique à Vocation Sociale©, a été initié et développé par Franck Danger, créateur du Service d’Ecriture Publique basé dans le Gard.

La spécificité de sa démarche est de faire avancer, en même temps que la reconnaissance institutionnelle d’un « Droit à l’écrit », la reconnaissance du métier d’écrivain public à vocation sociale, qui à l’heure actuelle n’existe pas plus que la reconnaissance du métier d’écrivain public tout court.

Notre objectif commun est donc d’aller dans le sens d’une reconnaissance du métier d’écrivain public, d’un encadrement légal de cette profession, d’une définition des contenus de formation nécessaires pour pouvoir se prétendre écrivain public (que ce soit par la voie du DU EPAC de Toulon, de la Licence Pro de la Sorbonne, ou par tout autre voie), et enfin d’une reconnaissance de la fonction sociale de l’écrivain public et de son métier, avec mise en place de permanences gratuites pour les usagers mais rémunérées pour les EP professionnels dans tous les lieux où c’est nécessaire.

voir le site :

lereseauepso.com

Contenus mis à jour le 16.10.2017